Ils ne s’étaient jamais rencontrés avant. Pourtant, le 26 juillet 2016, Abdel Malik Nabil-Petitjean et Adel Kermiche commettent l’irréparable ensemble. Vers 9 heures du matin, les deux jeunes d’à peine 20 ans entrent dans la petite église de Saint-Étienne-du-Rouvray pour y semer la terreur. Ils prennent les fidèles de la paroisse en otage avant d’égorger le père Jacques Hamel, qui était en train de célébrer la messe.

Les deux jihadistes se sont donc retrouvés, sans même se connaître. C’est via l’application Telegram qu’ils ont formé leur équipe mortelle. Les détails de leur conversation ont été publiés par L’Express et montrent bien que tout a été organisé à distance, comme le préconisait Rachid Kassim, tué depuis par la coalition internationale lors d’une frappe en Irak.

Lire l’intégralité