Le cheikh jordanien Ahmad Al-Shahrouri a déclaré, dans son émission du 8 mars sur Yarmouk TV – une chaîne TV jordanienne affiliée aux Frères musulmans – que les Juifs étaient plus dangereux que le coronavirus, le sida, le choléra et toutes les maladies du monde. Selon lui, pour être épargné de ces maladies, il convient de se souvenir de la mosquée Al-Aqsa et du djihad, présenté comme le moyen de purifier l’âme et le corps.

Al-Shahrouri est professeur de charia à l’université Al-Zaytoonah de Jordanie et imam de sa mosquée. Extraits :

Ahmad Al-Shahrouri : Mes frères, nous parlons d’épidémies et de maladies qui affectent le corps, mais qu’en est-il des épidémies qui affectent l’âme et l’esprit ? Une épidémie qui touche l’esprit… J’aimerais vous poser une question : est-il normal de parler du coronavirus parce que c’est l’actualité brûlante, et d’oublier les Juifs, qui sont plus dangereux que le sida, le coronavirus, le choléra et toutes les maladies de ce monde ? […]

Pour être épargnés de ces maladies mortelles, nous devrions tous nous souvenir du djihad. Le djihad est un moyen de purification. Nous devrions tous nous souvenir de la mosquée Al-Aqsa. Si nous attachons nos âmes à Al-Aqsa, elles seront purifiées. Nos corps seront purifiés. Quiconque se souvient d’Al-Aqsa aime la vie. Il est épargné du coronavirus, mais non pour qu’ils se marie, construise ou étudie, non : il est épargné pour avoir l’honneur de libérer la mosquée Al-Aqsa.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV