Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Le cheikh palestinien Nidhal « Abou Ibrahim » Siam a déclaré, dans un sermon prononcé à la mosquée Al-Aqsa et mis en ligne sur Internet le 19 septembre 2019, que la démocratie, la liberté de religion, la liberté d’expression, le droit à la propriété et la liberté individuelle n’étaient pas compatibles avec l’islam. Quiconque quitte l’islam mérite la mort pour apostasie, a-t-il ajouté. Et de critiquer les « intentions cachées » de certains groupes de femmes en Cisjordanie. Selon lui, leurs slogans « éhontés », tels « Mon corps, ma propriété » et « Corps et honneur sont deux choses différentes », représentent une tentative pernicieuse et criminelle de tuer la nation islamique en faisant croire aux musulmanes qu’elles sont libres de disposer de leur corps.

En outre, Siam a déclaré qu’un Etat islamique préserverait la chasteté et la pureté des musulmanes. Ce que les gens disent de l’oppression des musulmanes n’est que mensonge pour détruire les familles, a-t-il précisé. Extraits :

Nidhal Siam : L’idée de démocratie englobe les [concepts de] libertés, telle la liberté de religion, qui permet à chacun de suivre la religion de son choix. Elle englobe également la liberté d’expression, le droit à la propriété et la liberté individuelle – chacun étant libre de disposer de sa personne comme bon lui semble. Tout ceci est en contradiction avec l’islam. L’islam – ou plutôt l’Etat islamique – ne force personne à se convertir à l’islam, mais si quelqu’un le fait, il lui est interdit d’y renoncer. Si une personne revient à sa précédente religion, c’est alors un apostat qui mérite la mort. C’est notre religion. […]

Il y a deux semaines, une fille de Bethléem est morte, ou à été tuée, seul Allah sait. Suite à cet incident, plusieurs groupes de femmes en Palestine – et plus particulièrement en Cisjordanie – ont exploité l’affaire pour promouvoir leurs intentions cachées et leurs vérités secrètes et non formulées. Parmi leurs slogans impudents, déshonorants et éhontés figurent : « Mon corps, ma propriété », et « Corps et honneur sont deux choses différentes ! »

Qu’est-ce que cela signifie ? On veut faire croire aux musulmanes que leur honneur n’a rien à voir avec leurs corps, que ce qu’elles font de leurs corps n’a rien à voir avec leur honneur, que l’honneur signifie avoir bonne réputation, être généreux et doté de valeurs morales nobles, que ce que les femmes font de leurs corps est une affaire de liberté individuelle, que cela ne regarde personne. C’est un principe pernicieux et criminel destiné à tuer la nation islamique. Avec ce principe, ils veulent détruire nos sociétés. […]

L’Etat islamique sauvera l’humanité entière. Il sauvera [toutes] les nations. Il délivrera les gens du culte des créations au profit du culte du Créateur, de l’injustice des [autres] religions au profit de la justice de l’islam, de la tyrannie des [autres] religions au profit de l’abondance dans ce monde et dans l’Au-delà. Cette entité politique, l’Etat islamique, sera le gardien de la chasteté et de la pureté des femmes musulmanes. Au moyen de la dawa – qu’il propagera par le djihad et pour Allah – il expliquera aux femmes infidèles la signification de la chasteté et de la pureté des femmes dans les pays musulmans. Il expliquera que les femmes [musulmanes] ne souffrent pas d’injustice, et que tout ce que l’on dit sur l’oppression des femmes [musulmanes] n’est que mensonges qui visent à détruire la famille musulmane.