Dans une vidéo mise en ligne sur les médias sociaux le 24 janvier 2019, l’homme politique sunnite irakien Taha Al-Dulaimi a accusé les chiites d’avoir accueilli favorablement l’occupation américaine en Irak en 2003, et d’avoir prétendu par la suite que ce sont eux qui l’avaient chassée, après le retrait des Américains. Il a raillé : « Maintenant, chiites d’‘Ali Baba’, les Américains sont revenus… Montrez-nous quels gros durs vous êtes ». 

Al-Dulaimi a déclaré que lorsque le « printemps sunnite » viendra, les sunnites boiront du thé à Bagdad et à Téhéran, et que les chiites se « réduiront mutuellement en chair à pâtée », lorsqu’une proposition d’autonomie sunnite pour les Arabes et les Kurdes sera présentée. Il a également déclaré que les chiites n’ont causé que 2 % des pertes américaines en Irak, et que cela avait été fait pour le compte de l’Iran et non pour l’Irak. 

Le cheikh Al-Dulaimi, ancien médecin, est le fondateur du « Mouvement sunnite » (Al-Tayar Al-Sunni) en Irak, qui est actif sur les réseaux sociaux. Extraits : [1] 

Cheikh Taha Al-Dulaimi : Lorsque les occupants américains sont entrés [en Irak] pour la première fois en 2003, les sunnites les ont combattus. Cela est bien connu. Quant aux chiites, ce sont eux qui ont fait entrer les occupants. […]

Après le départ des occupants, environ neuf ans plus tard, les chiites ont levé la tête – ces renards sont sortis de leurs trous – et ont dit : « Ce sont nous qui avons expulsé les occupants. » […]

Maintenant, espèces de chiites d’« Ali Baba », les Américains sont revenus. Les Américains sont de retour sur les lieux et, à l’heure actuelle, il n’y a personne là-bas, sauf vous et les Américains. Vous avez donc l’occasion de nous montrer quels hommes vous êtes. Allez-y. Montrez-nous quels gros durs vous êtes. Montrez-nous de quoi vous êtes faits. […]

Comme je l’ai dit il y a de nombreuses années : quand viendra le printemps sunnite, nous boirons du thé à Téhéran. Mais dans un premier temps, nous boirons du thé à Bagdad. Que cela vous plaise ou non, vous les chiites, quand viendra le printemps sunnite, nous boirons du thé à Bagdad. […]

Il y a des conflits frontaliers entre les Kurdes et les Arabes, et une chose mène à une autre, mais avec les chiites, nos problèmes sont une question de vie ou de mort, et non de frontières. Lorsqu’une proposition d’autonomie sunnite pour les Arabes et les Kurdes sera présentée, les chiites se réduiront mutuellement en chair à pâtée. Ils se réduiront mutuellement en chair à pâtée au sud [de l’Irak]. Ce n’est pas tout. Si Allah le veut, ils se feront mutuellement rôtir en Iran également. […]

La lâcheté, la dépravation et l’abomination caractérisent vos valeurs morales. […]

Quatre-vingt-dix-huit pour cent des Américains tués en Irak l’ont été par des sunnites. Seuls 2 % ont été tués par des chiites, mais les chiites l’ont fait pour l’Iran, pas pour l’Irak. Les chiites sont des traîtres, et ce depuis qu’Allah les a créés.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

[1] Clip #6979