Le 11 mars 2020, réagissant à la propagation du coronavirus en Iran, le quotidien iranien Hamdeli, affilié au camp conservateur pragmatique, a soulevé la question de savoir s’il serait permis à l’Iran d’acheter le vaccin contre le virus à Israël, dans l’éventualité où Israël parviendrait à en développer un.

Le quotidien a présenté les opinions de deux responsables iraniens : Jalil Rahimi Jahanabadi, président de la commission juridique du Majlis, et l’ayatollah Makarem Shirazi. Shirazi est cité comme approuvant l’acquisition d’un vaccin en provenance d’Israël, si c’est le seul sur le marché. En réaction, le bureau de Shirazi a publié un démenti. Extraits de l’article de Hamdeli et du démenti émis par le bureau de l’ayatollah :

Hamdeli : Le président de la commission juridique du Majlis déclare que nous pourrons acheter le vaccin via un tiers

« La nouvelle selon laquelle Israël développe un vaccin contre le coronavirus… pourrait poser un problème aux musulmans et aux pays musulmans. Si cette affirmation d’Israël s’avère exacte, et si Israël parvient à obtenir un vaccin avant les autres pays, quelle est la règle concernant l’achat par les musulmans de ce vaccin à Israël ? En outre, l’Iran, en tant que pays musulman, fait partie des pays n’ayant aucun contact politique ou économique avec Israël. Dans ces circonstances, comment pourrait-il acheter le vaccin [à Israël] et l’utiliser ?

Jalil Rahimi Jahanabadi, président de la commission juridique du Majlis, a déclaré à l’agence de presse ISNA : ‘Non seulement nous, mais tout le monde, serons heureux le jour où un pays parviendra à [développer un vaccin] et à sauver des vies humaines. Si un pays, y compris l’Amérique, avec lequel nous n’avons pas de relations, ou le régime sioniste, que nous ne reconnaissons pas comme État, découvre le vaccin, il [le placera] surement sur le marché mondial, et nous pourrons nous aussi l’acheter via des intermédiaires ou d’autres pays.

Hamdeli : L’ayatollah Makarem Shirazi interdit l’achat du vaccin à Israël, à moins que ce ne soit la seule option

Cela soulève la question [suivante] : Étant donné que l’achat d’un vaccin fabriqué par Israël rapporterait, directement ou indirectement, un bénéfice à ce pays, et sachant que de nombreuses jurisprudences chiites désapprouvent l’octroi de bénéfices à Israël, pourrions-nous tout de même acheter un vaccin fabriqué par Israël ? a demandé le journaliste de Hamdeli au bureau de l’ayatollah Nasser Makarem Shirazi.

Question : Est-il permis d’utiliser un vaccin contre le coronavirus découvert et fabriqué par Israël ?

Réponse : Il est interdit d’acheter ou de vendre le vaccin si nous savons avec certitude que les bénéfices réalisés par les entreprises [qui le fabriquent] iront aux sionistes et à Israël, à moins que ce soit le seul médicament [disponible] et qu’il n’y ait pas d’autre option. Dans ce dernier cas, il n’est pas interdit [d’acheter et d’utiliser le vaccin] [1]. »

Bureau de l’ayatollah Makarem Shirazi : L’article est un parfait mensonge

Le même jour, le bureau de l’ayatollah Makarem Shirazi démentait l’affirmation contenue dans l’article « diffusé sur Internet et par certains médias sur l’achat d’un médicament contre le coronavirus au régime qui occupe Jérusalem ». Selon le démenti, publié par l’agence de presse Khabar Online, « cet article est un parfait mensonge. Aucune question sur ce sujet ne [nous] a été soumise et aucune réponse n’a été donnée. Nous réitérons que les rumeurs de ce genre sont le fait de personnes mal intentionnées. Les instructions, les positions et les opinions de Makarem Shirazi ne sont mises en ligne que son site web, Makarem.ir. » [2]

Lire le rapport en anglais

Notes :

[1] Hamdeli (Iran), 11 mars 2020.

[2] Khabaronline.ir, 11 mars 2020.