Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Le président tunisien Kaïs Saïed a déclaré, dans une interview diffusée le 30 janvier 2020 sur la Première chaîne tunisienne, que l’Accord du siècle était l’ « injustice » du siècle et que quiconque normalisait ses relations avec Israël se rendait coupable de haute trahison. Il a estimé que la culture de la défaite s’était emparée de la société arabe et que la seule politique acceptable vis-à-vis d’Israël était de mettre fin à la spoliation et au déplacement des Palestiniens. Extraits :

Kaïs Saïed : [L’Accord du siècle] est, en réalité, l’injustice du siècle. J’aimerais le répéter pour que tout le monde l’entende bien : il s’agit de haute trahison, pas de normalisation. La culture de la défaite qui s’est emparée de la société arabe est plus [puissante] qu’une vraie défaite. L’idéologie défaitiste ne peut mener à la victoire. L’idéologie défaitiste est une idéologie de tromperie. En outre, c’est une idéologie de collaboration. Je ne retirerai pas ce que je dis ici. La notion de normalisation [avec Israël] est une notion étrangère. Elle a été introduite dans le vocabulaire des Arabes après la signature des Accords de Camp David. Avant cela, le terme n’existait même pas. On ne devrait pas parler de normalisation aujourd’hui, car la situation normale vis-à-vis de cette entité spoliatrice est de mettre fin à son pillage et de mettre fin au déplacement du peuple palestinien. Quiconque considère cette « normalisation » comme normale commet une haute trahison. […]

Quiconque est en contact avec cette entité spoliatrice est un traître, engagé [dans un processus de] haute trahison. Je le répète devant le monde entier, et pas dans le cadre d’une campagne électorale. C’est une question de principe, car la cause palestinienne restera dans nos consciences tant que nous respirerons et tant que nos cœurs battront.