Dans un article paru le 15 janvier 2020 dans le quotidien d’opposition BirGün, la journaliste turque Burcu Cansu évoque un accord international signé avec l’Egypte en 2013 et soumis au parlement turc, accord qui appelle à ce que « les femmes soient élevées comme les épouses respectées des hommes… guidées par les valeurs islamiques, dans le cadre d’un comportement islamique commun ».

L’accord a été signé au Caire le 4 février 2013 – sous la présidence de Mohamed Morsi, dirigeant des Frères musulmans en Égypte -, approuvé par le président Recep Tayyip Erdogan le 15 janvier 2019, signé par le dirigeant parlementaire de l’époque, Binali Yıldırım, puis envoyé au parlement. Un an plus tard, il a été mis à l’ordre du jour, et suite à un appel téléphonique d’Özgür Özel, député du Parti républicain du peuple (CHP, affilié à l’opposition), Volkan Bozkır, député du parti au pouvoir AKP, annonçait que consécutivement à une discussion avec le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu, le débat sur l’accord avait été reporté.

La journaliste turque Burcu Cansu du quotidien BirGün. [1]
La journaliste turque Burcu Cansu du quotidien BirGün. [1]

Özgür Özel a dénoncé l’accord comme étant « contraire aux principes de base de la constitution, aux caractéristiques fondamentales de la République, et avant tout au principe de laïcité… Qu’un tel accord soit mis à l’ordre du jour du parlement est un coup porté aux droits que les femmes de notre pays ont gagnés. Le fait qu’une telle réglementation ait sa place dans l’emploi du temps du Parlement sera un test quant à la promulgation de décrets basés sur des ordonnances religieuses devant réguler nos vies quotidiennes ».

D’autres politiques de l’AKP inspirées de la charia ont fait la une des journaux en Turquie au cours du mois dernier. Le 14 décembre 2019, le T.C. Resmi Gazete, bulletin public officiel du pays, a annoncé, dans ses « décisions du conseil » du jour trois décisions citant des versets du Coran et des hadiths de Mahomet comme base à la loi turque. Ces décisions se rapportent aux « règles éthiques » à suivre par les commissaires aux comptes des institutions financières ne touchant pas d’intérêt [2]. L’ancien haut-conseiller du président turc Recep Tayyip Erdogan, le général turc à la retraite Adnan Tanrıverdi, a en outre élaboré sa vision d’une superpuissance islamique unifiée reposant sur la charia, dans des conférences et des documents publiés par ses organisations [3].

Les journalistes de BirGün critiquent régulièrement la politique de l’AKP inspirée de la charia et défendent la laïcité. [4] Le Basın İlan Kurumu turc (BİK), qui place des annonces officielles d’institutions publiques dans les journaux et les magazines a, depuis septembre 2019, cessé de placer ses annonces dans les pages de BirGün [5]. İbrahim Varlı, membre du conseil d’administration de BirGün, a déclaré à propos de la politique gouvernementale : « Ils essaient de faire entrer notre journal dans les rangs » [6]. BİK a également cessé de publier des annonces dans le quotidien Evrensel. Dans plusieurs villes, des manifestations de soutien aux deux quotidiens ont été organisées, dénonçant la politique du gouvernement [7].

Lire le rapport intégral en anglais

Notes :

[1] Twitter.com/burcu_cansu?lang=fr, consulté le 16 janvier 2020.

[2] Voir la Dépêche spéciale de MEMRI n° 8426, In Official Public Record, Turkey’s AKP Government Publishes ‘Ethical Rules’ For Financial Auditors Citing Quran, Hadiths: ‘The Auditor Should Act With The Fear Of Allah’, 20 décembre 2019.

[3] Voir la Dépêche spéciale n° 8493 de MEMRI Erdoğan’s Chief Advisor And Former General Tanrıverdi Presents Vision – Reflected In Turkey’s Policy – Of A United Islamic Superpower Based On Shari’a Comprising 61 Countries And With Istanbul As Capital, 14 janvier 2020.

[4] Voir la Dépêche spéciale n° 8407 de MEMRI, Turkish Journalist: Opposition Parties Remain ‘Silent Like Lambs Whose Necks Were Extended To The Knife’ While President Erdoğan Digs The Grave Of Secularism, Almost Declares Shari’a, 11 décembre 2019.  Birgun.net/haber/bu-goruntuler-seriat-provasidir-196058, 18 décembre 2017 ; Birgun.net/haber/giderayak-seriat-283898, 14 janvier 2020 ; Birgun.net/haber/istanbul-da-seriat-sempozyumu-281080, 22 décembre 2019 ; Birgun.net/haber/turkiye-de-seriat-almanya-da-laiklik-istemek-278589, 3 décembre 2019 ; Birgun.net/haber/seriat-gelir-mi-280987, 21 décembre 2019 ; Birgun.net/haber/seriat-hukumleri-ilk-kez-resmi-gazete-de-korfez-den-sadece-para-gelmiyor-280682, 19 décembre 2019 ; Birgun.net/haber/ne-seriat-ne-askeri-darbe-ne-de-sivil-darbe-2617, 8 juin 2007 ; Birgun.net/haber/burkasiz-seriat-ya-da-turk-tipi-molla-rejimi-198952, 8 janvier 2018 ; Birgun.net/haber/yeni-safak-yazari-karaman-seriat-kurallarini-uygulamaya-engel-yok-273871, 25 octobre 2019 ; Birgun.net/haber/pembe-renkli-seriat-176650, 27 août 2017 ; Birgun.net/haber/seriat-egitimi-ders-kitaplarinda-178773, 11 septembre 2017 ; Birgun.net/haber/kendisi-var-adi-yok-seriat-172208, 30 juillet 2017 ; Birgun.net/haber/daha-acil-bir-sorunumuz-yok-seriat-kurumsallasiyor-172228, 30 juillet 2017.

[5] Birgun.net/haber/okurlarimizin-bilgisine-279561, 11 décembre 2019.

[6] Independentturkish.com/node/102251/medya/birg%C3%BCn%C3%BCn-resmi-ilan-ak%C4%B1%C5%9F%C4%B1-durduruldu-gazetemizi-hizaya-sokmak-istiyorlar, 11 décembre 2019.

[7] Evrensel.net/haber/393973/evrensel-ve-birgunden-iktidarin-ambargosuna-karsi-dayanisma-cagrisi, 26 décembre 2019 ; Evrensel.net/haber/394068/samsunda-evrensel-ve-birgune-destek-sesimiz-olan-bu-gazetelere-sahip-cikmaliyiz, 27 décembre 2019 ; Birgun.net/haber/istanbullular-birgun-e-sahip-cikti-282738, 5 janvier 2020 ;